Quelle est la différence entre un mandataire et un agent immobilier ?

En quelques années seulement, le secteur de l’immobilier a fait émerger de nouveaux métiers, dont celui de mandataire immobilier. Si ce dernier intervient au même titre qu’un agent immobilier dans le cadre d’opérations immobilières, les deux ne sont néanmoins pas tenus aux mêmes obligations et ne disposent pas des mêmes droits et pouvoirs. Découvrez quelle est la différence entre un mandataire et un agent immobilier.


La profession et les prestations

L’agent immobilier et le mandataire immobilier sont deux professionnels du secteur de l’immobilier à qui vendeurs et acquéreurs confient la gestion de leurs transactions immobilières. Leur activité est strictement réglementée par la loi du 2 janvier 1970, ou loi Hoguet, réglementant les conditions d’exercice des activités relatives à certaines opérations portant sur les immeubles et les fonds de commerce. Dans le but de dissiper tout malentendu inhérent au statut émergent, plus flexible et parfois ambigu du mandataire immobilier, la loi ENL n°2006-872 du 13 juillet 2006 est venue reconnaître son statut et clarifier l’étendue de ses pouvoirs et obligations.


L’agent immobilier et le mandataire immobilier peuvent vendre ou louer un bien immobilier, organiser des visites, réaliser des estimations, signer des mandats simples ou exclusifs, mais également négocier la transaction entre un vendeur et un acquéreur. Cependant, le mandataire immobilier n’est pas habilité à délivrer des conseils juridiques, à détenir des fonds, ni à signer des avant-contrats à la différence de l’agent immobilier. L’agent immobilier se distingue également du mandataire immobilier par sa possession d’une devanture ou d’un bureau, par lesquels il effectue la promotion des biens immobiliers qui lui ont été confiés. Le mandataire immobilier n’est pas autorisé à disposer d’un espace physique public et va donc plutôt effectuer son travail de promotion en diffusant des offres sur des sites spécialisés sur Internet, depuis son domicile ou son bureau personnel.


Fiche métier Agent Immobilier - SAFTI Recrutement

La formation et les obligations

La profession d’agent immobilier est strictement réglementée et soumise à condition de diplôme. Pour exercer la profession et être titulaire de la carte professionnelle d’agent immobilier, il est nécessaire d’avoir validé un Bac +2 en immobilier ou un Bac +3 dans le domaine économique, juridique et commercial. Un profil non diplômé peut néanmoins faire valoir son expérience professionnelle s’il a été salarié d’un agent titulaire de la carte professionnelle. Si ce dernier possède un niveau Bac, il doit apporter la preuve qu’il a été employé durant 3 ans et durant 10 ans s’il ne l’a pas.


Le mandataire immobilier en revanche, est un professionnel indépendant qui exerce pour le compte d’un agent immobilier titulaire de la carte professionnelle. Il doit obligatoirement être immatriculé en tant qu’agent commercial au Registre Spécial des Agents Commerciaux (RSAC), mais n’est pas contraint de justifier d’un quelconque niveau de formation. Il ne peut pas obtenir la carte professionnelle, mais l’agent qui le missionne doit impérativement lui fournir une attestation d’habilitation délivrée par la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI). Elle est nécessaire afin qu’il puisse intervenir légalement en qualité d’intermédiaire et en son nom dans le cadre d’une opération immobilière.


La rémunération

La loi Hoguet oblige tous les professionnels de l’immobilier à un haut degré de transparence : le montant de leurs honoraires doit être clairement affiché sous peine d’encourir des sanctions pénales. La réglementation précise qu’ils sont entièrement libres d’en fixer le montant, mais l’on observe qu’ils sont généralement compris entre 4 et 8 % du prix de vente. Aujourd’hui, les réseaux de mandataires détiennent de plus en plus de parts de marché et ont contraint les agences immobilières à baisser le montant de leurs honoraires. Ces derniers n’ayant pas à supporter les différents coûts inhérents à la tenue d’une ou plusieurs agences physiques, ont bousculé le marché avec des honoraires bien moins élevés que les agences classiques.


Concernant la rémunération, l’agent immobilier recevra un salaire composé d’un fixe et d’une part variable de commissions en fonction des ventes qu’il réalise, étant salarié d’une entreprise. En revanche, le mandataire indépendant est rémunéré par des commissions, correspondant à un pourcentage appliqué sur les honoraires perçus par le réseau ou l’agence auquel il est affilié.


Le réseau

La force de l’agent immobilier réside en son réseau. Avec des bureaux disséminés sur son secteur géographique d’intervention et le concours de nombreux mandataires immobiliers, il bénéficie de tous les outils nécessaires afin de mener à bien une transaction. Le mandataire quant à lui, peut également s’appuyer sur l’important réseau de l’agent dont il dépend. Étant rémunéré par un système de commissionnement, ce dernier doit impérativement réaliser un volume d’affaires important pour augmenter son chiffre d’affaires. En véritable professionnel du terrain, le mandataire immobilier redouble de motivation et offre un service très personnalisé à sa clientèle afin de conclure une transaction immobilière.


En intégrant SAFTI, les mandataires immobiliers indépendants s’assurent de rejoindre un réseau solidement implanté et reconnu dans le paysage de l’immobilier français. Avec plus de 5 500 mandataires immobiliers indépendants, SAFTI soutient et fédère les professionnels d’un métier d’avenir, qui connaît un développement exponentiel. Pour répondre à un marché très dynamique, SAFTI garantit une véritable qualité de formation à ses mandataires ainsi que l’accompagnement d’experts au service de leur réussite.



QUESTIONS - RÉPONSES

Vous n'avez pas trouvé toutes les réponses à vos questions dans cet article ? Voici les réponses aux questions les plus souvent posées. Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à nous contacter.


Quelle différence dans la formation entre un mandataire et un agent immobilier ?

Le mandataire et l'agent immobilier sont soumis aus mêmes règles de formation continue. La loi ALUR impose 14 heures de formation annuelle ou 42 heures au cours des trois dernières années.

Quelle différence dans la rémunération entre un mandataire et un agent immobilier ?

Le mandataire est indépendant, il se rémunère sur les honoraires d'agence des ventes qu'il effectue. L'agent immobilier est salarié d'une agence, il touche un salaire fixe plus des commissions sur les ventes effectuées.


POUR RÉSUMER

Profession

Le mandataire est à son compte et l'agent immobilier généralement salarié d'une agence

Formation

L'agent immobilier et le mandataire ont une obligation de formation continue comme stipulé dans la loi ALUR

Rémunération

L'agent immobilier touche un salaire fixe et un pourcentage sur les honoraires d'agence, le mandataire se rémunère sur les ventes qu'il effectue.

Réseau

L'agent immobilier peut travailler à son compte ou pour le compte d'un réseau d'agences, le mandataire travaille pour le compte d'un réseau immobilier.




En apprendre davantage :





Autres sujets qui pourraient vous intéresser :



Le métier d'Agent Indépendant en Immobilier vous intéresse ?
Inscrivez-vous à une réunion d'information en ligne

Pour nous rejoindre et devenir agent indépendant en immobilier SAFTI, inscrivez-vous à une réunion en ligne.

Ces réunions en ligne sont accessibles via une simple connexion Internet depuis votre ordinateur, smartphone ou tablette.

Elles sont l’occasion de :
  • Vous présenter SAFTI et son concept
  • Mieux vous connaître

Choisissez votre date de réunion ci-dessous puis complétez le formulaire :

Tous les champs sont obligatoires
Je rejoins Safti