Le métier de Conseiller Immobilier

Le conseiller immobilier est l’intermédiaire entre les vendeurs et acquéreurs de biens immobiliers. Ce métier est accessible à toute personne motivée, ayant la fibre commerciale et le sens du service.

Professionnel de l’immobilier, il agit pour le compte d’un agent immobilier qui possède la carte T. Il gère les transactions immobilières de A à Z, de la prospection jusqu’à la signature du mandat chez le notaire.

Le conseiller immobilier est un travailleur indépendant. C’est un agent commercial inscrit au Registre Spécial des Agents Commerciaux (RSAC). Il travaille de chez lui, sa rémunération n’est pas plafonnée, il est rémunéré à la commission. En rejoignant un réseau comme SAFTI, le conseiller immobilier pourra toucher de 70 à 99% de ces commissions.

Avant de vous lancer, explorez toutes les facettes expliquées du métier de conseiller immobilier, c'est ce que vous propose le mini-guide ci-dessous entièrement consacré au métier de conseiller en immobilier, un métier d'avenir qui permet d'obtenir rapidement une bonne rémunération et une évolution de carrière intéressante.


Le rôle et les fonctions d’un conseiller immobilier

Le conseiller immobilier dispose d'une bonne connaissance du marché de sa région. Il connaît les spécificités des différents quartiers, des villes et villages : en tant que spécialiste, il peut répondre aux diverses questions de ses clients et mener à bien les mandats qui lui sont attribués. Ces mandats sont :

  • Simples : plusieurs agences vont pouvoir faire visiter le bien et le proposer à la vente ;
  • Exclusifs : ici, le délai de vente est plus rapide. Les propriétaires donnent l'exclusivité à l'agent qui dispose alors d'un certain temps pour vendre au prix évalué.

Le conseiller immobilier se voit donc confier de nombreuses missions qui l'obligent à se déplacer, à faire jouer ses relations et même à consacrer des journées entières aux visites pour ne présenter que des biens immobiliers qui correspondent aux attentes de ses clients. Il doit pouvoir résister au stress et à la pression et ne rien montrer de ses émotions.

Tour à tour, le professionnel de l'immobilier va endosser plusieurs fonctions : il va être négociateur, prospecteur et même décorateur (si un besoin en home staging se fait ressentir). Son rôle premier sera de guider pas-à-pas les particuliers qui lui ont fait confiance en agissant selon l'éthique et la déontologie.


Rôle du conseiller immobilier - SAFTI Recrutement

Quelles sont les caractéristiques et compétences attendues pour exercer ce métier ?

Le métier de conseiller immobilier est diversifié, exigeant et passionnant à la fois. Il demande diverses compétences et connaissances et ne peut être exercé sans une formation préalable. En tant qu'intermédiaire entre l'acheteur potentiel et le vendeur, le conseiller en immobilier doit pouvoir mener chaque opération avec justesse et en toute légalité. Objectif et transparent dans ses actions, il se montre fiable et rassurant.

Quelles connaissances faut-il alors pour se lancer en tant que conseiller en immobilier ? En fait, même les débutants sont acceptés puisque la formation est réalisée en début de parcours. Ce qui compte réellement est la passion du candidat pour tout ce qui touche à l'immobilier et son envie de se surpasser. Seront notées ses qualités relationnelles, sa capacité à évaluer le marché immobilier et à rechercher des biens en fonction des demandes de ses clients. En ce qui concerne les transactions en elle-même, toutes les informations seront délivrées par le consultant dédié qui va accompagner le nouveau-venu dans la profession durant les premiers mois de son activité.

Pour le conseiller immobilier la fiche métier se décompose donc en plusieurs parties renseignant les objectifs à atteindre et les moyens d'y parvenir le plus rapidement possible et à moindres frais.


Quelles sont les principales transactions immobilières ?

De nombreux biens immobiliers peuvent être vendus ou achetés : ces biens sont privés comme les maisons individuelles et les appartements en copropriété ou professionnels : parmi ceux-ci les commerces, les entrepôts et bureaux, les logements de bailleurs. Des biens neufs ou anciens sont mis sur le marché.

Les transactions immobilières sont de diverses natures : achat, vente, location... Pour remplir correctement ses fonctions, le conseiller en immobilier doit connaître les formalités, obligations et démarches à effectuer pour chacune d'entre elles. C'est à lui d'expliquer pourquoi des diagnostics immobiliers sont obligatoires et de donner toutes les clés à ses clients pour vendre ou louer en étant parfaitement en règle avec la loi.

En cas de ventes immobilières par exemple, le professionnel doit pouvoir renseigner ses clients sur le montant des honoraires du notaire et sur le montant de sa propre commission en fonction du mandat choisi.


Transactions immobilières : c'est quoi et pourquoi choisir ce métier ?  - SAFTI Recrutement

Le rôle du conseiller en immobilier lors d'une vente

Chaque vente immobilière est différente et les prestations se doivent donc d'être personnalisées. Lors de la première visite du bien, le négociateur aguerri va relever différents paramètres : caractéristiques intérieures et extérieures, localisation et commodités (transports en commun, écoles, crèches, commerces... à proximité), dépendances, etc. Les biens récemment vendus dans la même zone vont être recherchés et l'évaluation du prix de vente ne pourra être déterminée qu'en fonction des résultats obtenus.

Un travail de fond doit être accompli pour connaître la valeur exacte du bien immobilier selon ses spécificités avant de diffuser une annonce sur les médias. Cette étape est fondamentale car elle garantit au propriétaire de vendre vite et au meilleur prix.

Le conseiller immobilier devra ensuite accueillir les acheteurs potentiels et leur permettre de visiter et contre-visiter le bien dans les meilleures conditions, les guider pour rédiger leur proposition d'achat tout en restant un intermédiaire objectif. Si un compromis de vente est signé, le professionnel se charge d'accompagner ses clients chez le notaire pour la finalisation de la transaction immobilière.


Quel statut pour être conseiller immobilier ?

Vaut-il mieux être salarié ou indépendant ? La réponse dépend de la personnalité du conseiller immobilier. Le salarié réalise les transactions immobilières et se repose sur les connaissances de ses supérieurs pour ce qui est de la gestion de l'entreprise. Sa mission est fonction des besoins précis de son agence. Au contraire, l'indépendant prend en charge les opérations fiscales et comptables. Il dirige comme il l'entend son travail, se fixe des horaires et reste plus libre de ses mouvements.

Quelles sont les différences de salaire entre le conseiller immobilier indépendant et le conseiller salarié d'une agence immobilière ? Le salarié reçoit généralement une rémunération fixe et parfois des commissions en fonction des biens vendus. L'indépendant touche des honoraires variables calculés en appliquant un pourcentage sur le montant des transactions réalisées. Le plus souvent, ce pourcentage n'excède pas 7 %. Aidé à chaque étape de son ascension, le conseiller immobilier lié à un réseau reverse une partie de ses honoraires libres. Un système de commissionnement avantageux va permettre de conserver de 70 % à 99 % des honoraires.


Fiche métier Conseiller Immobilier - SAFTI Recrutement

Quel statut juridique pour être conseiller immobilier ?

Le conseiller immobilier peut être indépendant ou salarié. Dans le premier cas, le professionnel doit choisir entre plusieurs statuts : celui de micro-entrepreneur, celui d'entreprise individuelle, celui d'EIRL ou d'EURL. Il peut également opter pour la création d'une SARL ou SASU.

Les principales caractéristiques de l'entreprise individuelle, ou en nom propre, sont :

  • L'absence de distinction entre la personnalité juridique de l'entreprise et votre patrimoine personnel ;
  • La simplicité des formalités à accomplir lors de la création et de la cessation d'activité ;
  • La possibilité de travailler avec son conjoint (conjoint collaborateur).

Les critères à prendre en compte avant la création d'une EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée) ou EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) sont :

  • La limite de responsabilité et la mise à l'abri du patrimoine personnel ;
  • Concernant l'EURL, un certain montant est nécessaire pour régler l'annonce légale, les honoraires et frais de greffe. Les formalités sont également plus complexes ;
  • Vous êtes affilés au régime social général et êtes assujettis soit à l'impôt sur le revenu, soit à l'impôt sur les sociétés.

Différentes démarches sont liées à ces différents statuts et les obligations fiscales et comptables sont différentes. C'est pourquoi beaucoup préfèrent débuter leur carrière en rejoignant un réseau dirigé par des experts de l'immobilier. Dans tous les cas, bien se renseigner est essentiel pour se lancer dans les meilleures conditions.


COMMENT DEVIENT-ON CONSEILLER IMMOBILIER APRÈS AVOIR ÉTÉ DIPLÔMÉ ?

Comment devenir conseiller immobilier après avoir suivi un cursus dans une grande école ?
La première formation en conseiller immobilier proposée après un baccalauréat est le BTS Professions Immobilières qui se déroule sur 2 ans et permet de connaître les droits et obligations des acheteurs et vendeurs de biens particuliers et professionnels. Le diplôme d'État de niveau III peut aussi être préparé en alternance. Cette solution aide à se rendre compte des bons côtés du métier et de se "faire la main" en exploitant les acquis des professionnels.

Les licenciés en droit ou en gestion ont également la possibilité de poursuivre leurs études vers un Master Pro droit de l'immobilier et de l'habitat de niveau bac+5. Ce cursus se déroule en présentiel ou en alternance et a pour objectif de former des techniciens en droit très qualifiés, pouvant aussi bien intervenir sur le droit de la construction neuve que sur la réalisation de transactions immobilières dans le secteur des loisirs ou du social.

Une fois le diplôme obtenu, le jeune peut s'installer à son compte, en tant que conseiller immobilier indépendant et en se liant éventuellement à un réseau de forte notoriété comme SAFTI pour démarrer rapidement sa carrière. Il peut aussi proposer son curriculum vitae à différentes agences immobilières de sa région. Sans expérience, il risque de devoir attendre un certain temps avant d'obtenir une réponse positive.

Pour devenir conseiller immobilier, plusieurs parcours sont donc possibles. SAFTI propose en plus des solutions pour ceux qui n'ont ni diplôme, ni expérience.


QUELLE FORMATION POUR DEVENIR CONSEILLER IMMOBILIER ?

Est-il nécessaire d'avoir un diplôme spécifique pour s'installer comme conseiller immobilier ? La réponse est non. Il est tout-à-fait possible d'exercer ce métier sans expérience et sans diplôme. En effet, la fiche métier du conseiller immobilier énumère certains parcours possibles comme l'obtention d'un BTS Professions Immobilières mais d'autres solutions peuvent être envisagées.

Une formation de bonne qualité reste toutefois indispensable pour réussir et progresser dans ce métier. Cette formation peut être dispensée en interne si le conseiller en immobilier décide de rejoindre un réseau de conseillers indépendants en immobilier comme SAFTI. Elle se poursuivra tout au long de la carrière du professionnel avec des séances en présentiel, des web conférences et des contenus en e-learning.

Le professionnel n'est en fait jamais seul. Il peut compter sur ses collègues et sur la force de son réseau.


COMMENT SE DÉROULE LE PARCOURS D'INTÉGRATION DE SAFTI ?

En tant que réseau n°1 en France pour la qualité de ses services et l'accompagnement des nouveaux conseillers immobiliers, SAFTI apporte des solutions claires et pertinentes à tous ceux qui souhaitent poursuivre leur carrière dans l'immobilier. Plus de 5000 conseillers ont été formés en interne par d'autres professionnels hautement qualifiés et initiés aux différentes méthodes employées par le réseau.

Utilisée depuis plusieurs années pour une parfaite intégration des nouveaux-venus, la formation de conseiller immobilier SAFTI comporte plusieurs phases et tient compte des disponibilités du futur agent, de sa façon d'apprendre et d'intégrer les différentes notions.

Devenir conseiller immobilier est largement simplifié. Grâce au dévouement et au savoir-faire d'experts de l'immobilier, le parcours se veut gratifiant et enrichissant. Avant, pendant ou après la formation en conseiller immobilier, l'apprenant n'est jamais seul. Il profite de la force du réseau et de son expérience. D'ailleurs, une hotline est à sa disposition pour qu'il ne se sente jamais désemparé et qu'il puisse réagir rapidement en cas de difficulté ou problématique liée à son activité.


Les étapes du parcours d'intégration SAFTI

Formations en présentiel, à distance, par web conférence ou en e-learning se complètent idéalement pour que chaque personne intéressée par le métier de conseiller immobilier puisse obtenir des informations claires sur tous les aspects de la vente et de l'achat immobilier, de la négociation et des missions sous mandat. Pour les débutants, le parcours d'intégration SAFTI dure 3 mois. Plusieurs phases aident les conseillers immobiliers à bien commencer. Ce sont :


  • Une première formation de 3 jours qui va apprendre les bases de la profession de mandataire immobilier ;
  • Des web conférences conçues pour apporter les réponses aux questions les plus courantes et approfondir chaque point important ;
  • Une formation complémentaire de 3 jours qui va permettre de progresser et d'acquérir de nouvelles compétences.

Durant ce temps, un suivi téléphonique régulier avec un consultant attitré permet d'éclaircir les points troubles et de se rassurer pour avancer positivement, toujours dans le bon sens.


Fiche métier Conseiller Immobilier - SAFTI Recrutement

COMBIEN DE TEMPS POUR DEVENIR CONSEILLER IMMOBILIER AVEC SAFTI ?

Avec SAFTI, vous créez votre propre agence immobilière en restant chez vous, depuis votre ordinateur. Une simple connexion internet suffit. Les formateurs expérimentés du réseau sont toujours à vos côtés et vous profitez en continu de formations en présentiel sur 1 ou 2 journées, de l'accès à des modules thématiques explorés durant des web conférences et à des modules vidéo en e-learning parce que l'on n'est jamais suffisamment bien informé.

Devenir conseiller immobilier avec SAFTI ne prend donc que quelques semaines : tout dépend du statut choisi pour lancer son entreprise. Les auto-entrepreneurs peuvent débuter immédiatement et n'ont qu'à remplir un formulaire en ligne et renvoyer les documents demandés. Ceux qui préfèrent monter une EIRL ou EURL devront par contre attendre le feu vert de l'administration. La mise en place et les démarches peuvent être totalement gratuites.


QUEL SALAIRE POUR UN CONSEILLER IMMOBILIER ?

Les salaires ne seront pas les mêmes pour un conseiller salarié d'une agence et un conseiller immobilier indépendant touchant des commissions et honoraires d'agence.

Le salarié a signé un contrat en CDD ou CDI avec son agence et même s'il bénéficie d'une revalorisation chaque année, le salaire du conseiller immobilier n'évolue pas de manière significative. Le contrat de travail indique le montant mensuel ou annuel, les éventuelles primes et avantages. Une commission peut s'ajouter au salaire de base. Subordonné à sa hiérarchie, le conseiller salarié est soumis à des horaires fixes et doit strictement appliquer la politique de l'agence. Peu sont réellement autonomes. Pour un conseiller immobilier le salaire peut grandement varier selon la ville d'exercice et son marché. En région parisienne ou sur la Côte d'Azur, il sera naturellement plus élevé que dans des régions moins recherchées par les acheteurs. En bref, le salaire moyen du conseiller immobilier travaillant en agence, observé en France, est de 32 000 € bruts, soit 2667 € par mois bruts.

Le conseiller immobilier indépendant va recevoir une partie de la somme laissée par les clients après une transaction réussie. On ne parle plus de salaire mais de commission. S'il travaille avec une agence traditionnelle ou un réseau, le pourcentage récupéré varie selon l'enseigne.

A consulter prioritairement, l'article L 134-1 du Code du commerce régit les conditions de travail de ce conseiller immobilier qui ne détient pas lui-même la carte professionnelle mais qui s'appuie sur les acquis d'une agence ou d'un réseau titulaire de cette carte. Concernant le montant reçu pour la prestation, il est fixé sur mandat avant la vente du bien.


Quelles sont les particularités du concept SAFTI ?

SAFTI n'est pas une agence immobilière classique et ne fonctionne pas comme tel. Le réseau ne propose pas de salaire au conseiller immobilier mais un pourcentage (pouvant aller jusqu'à 99 %) sur les honoraires d'agence. Le montant de ces honoraires va être bien plus élevé que le salaire moyen d'un conseiller immobilier dans la même région puisqu'il est calculé sur le prix de vente du bien.

Certains statuts juridiques permettent toutefois au chef d'entreprise de se salarier. Dans ce cas, le salaire d'un conseiller immobilier indépendant est une partie des bénéfices réalisés par sa société.

L'autre avantage SAFTI est la possibilité d'évoluer en tant que développeur : vous recrutez vous-mêmes les autres membres de votre équipe et vous les accompagnez vers la réussite. Une rémunération additionnelle sur 5 niveaux vous sera alors attribuée.

Ce système a fait ses preuves et a permis à de nombreux conseillers immobiliers indépendants de trouver la sécurité financière. Pour rejoindre le réseau et comprendre comment évoluer en tant qu'agent commercial ou mandataire, il est possible de s'inscrire en ligne. Des réunions d'information sont régulièrement réalisées pour en savoir plus sur le concept novateur SAFTI et les solutions pour intégrer un réseau d'avenir. En fait, une simple connexion internet suffit pour se lancer en mettant toutes les chances de son côté...


Paliers rémunération Conseiller Immobilier SAFTI  - SAFTI Recrutement

CE QUE PROPOSE SAFTI : LES DIFFÉRENTS PALIERS DE RÉMUNÉRATION

Concernant le conseiller immobilier le salaire peut être très motivant mais encore faut-il trouver le bon employeur. Une agence immobilière n'a pas la force d'un réseau et ne peut offrir des conditions aussi intéressantes.

Les paliers de rémunération de SAFTI sont particulièrement attrayants, tant pour les débutants que pour les conseillers expérimentés. Le conseiller immobilier indépendant SAFTI se voit en effet verser de 70 % à 99 % des honoraires d'agence en fonction du chiffre d'affaires réalisé. Vous déclarez entre :

  • 58 001 et 73 000 € : vous percevez 80 % des honoraires d'agence
  • 89 001 et 140 000 € : vous percevez 90 % des honoraires d'agence
  • 140 001 à 190 000 € : vous percevez 95 % des honoraires d'agence
Au-delà de 190 000 € de chiffre d'affaires déclarés, le conseiller immobilier perçoit 99 % des honoraires d'agence. Pour comparaison, en agence immobilière traditionnelle, le pourcentage de versement est seulement de 45 %. Difficile de payer ses charges et ses cotisations avec un tel pourcentage ! Pourtant, une rémunération motivante permet aux conseillers immobiliers indépendants de voir l'avenir sereinement et de faire face sans difficulté à leurs engagements.

Le salaire d'un conseiller immobilier reste donc bien moins élevé que la rémunération d'un indépendant dynamique qui vend régulièrement. On ne peut donc raisonnablement pas parler de salaire pour un conseiller immobilier indépendant auto-entrepreneur, en EIRL ou EURL : le bon terme est honoraires d'agence.



Pour aller plus loin sur le métier de Conseiller Immobilier :

Le métier de Conseiller Immobilier vous intéresse ?
Inscrivez-vous à une réunion d'information en ligne

Pour nous rejoindre et devenir conseiller immobilier SAFTI, inscrivez-vous à une réunion en ligne.

Ces réunions en ligne sont accessibles via une simple connexion Internet depuis votre ordinateur, smartphone ou tablette.

Elles sont l’occasion de :
  • Vous présenter SAFTI et son concept
  • Mieux vous connaître

Choisissez votre date de réunion ci-dessous puis complétez le formulaire :

Tous les champs sont obligatoires