Comment devenir agent immobilier indépendant ?

Devenir agent immobilier indépendant, c’est profiter d’une liberté absolue quant au choix de ses clients, de ses horaires, de son mode de rémunération… Beaucoup de salariés d’agences immobilières finissent par sauter le pas, soit pour exercer en solo, soit pour opérer au sein d’un réseau. Toutefois, avant de pouvoir accrocher sa plaque, il faut en passer par quelques formalités essentielles. Avant, mais aussi après le début de l’activité ! SAFTI vous aide à y voir clair.

 

 

Deux modes d’exercice de la profession d’agent immobilier indépendant

 

L’agent immobilier indépendant bénéficie de 2 options pour exercer son activité :

 

  • L'agent immobilier décide de travailler pour une agence traditionnelle : généralement salarié de l'agence immobilière, il n'a pas besoin d'être inscrit au registre du commerce ;
  • L’agent immobilier indépendant, quant à lui, s’appuie sur un réseau déjà installé. Les professionnels qui ont choisi de faire confiance au réseau de mandataires immobiliers SAFTI doivent être inscrits au RSAC (Registre Spécial des Agents Commerciaux) et bénéficient en outre d’outils de gestion et de communication exclusifs.

 

Quelles sont les formalités administratives pour devenir agent immobilier indépendant ?

 

S’inscrire au Registre du commerce et des sociétés (RCS)

L’immatriculation au Registre du commerce et des sociétés est obligatoire pour toutes les entreprises souhaitant démarrer leur activité commerciale. Cela inclut l’agent immobilier indépendant et le mandataire indépendant qui doivent donc choisir un statut pour leur entreprise.

 

Pour être conseiller immobilier indépendant, le registre sur lequel s'inscrire se nomme le Registre Spécial des Agents Commerciaux (RSAC). La première démarche consiste à remplir le formulaire ACO n°13847.

 

Deux lieux d’inscription sont possibles : le Centre de formalités des entreprises (CFE), ou le greffe du tribunal de commerce compétent. Les démarches peuvent aussi se faire en ligne. Le montant à débourser pour cette inscription est de 25,19 €.

 

Une fois l'enregistrement validé, entre 10 et 20 jours en moyenne après la demande, un Extrait du registre spécial des agents commerciaux est envoyé au conseiller indépendant et les organismes d'État concernés (Centre des Impôts, INSEE, URSSAF, etc.) sont prévenus de ce début d'activité.

 

Quand effectuer l’immatriculation au RCS ?

Pour les micro-entrepreneurs : au moment de la déclaration d’activité ;

Pour les autres statuts : de 15 jours à 30 jours après le début d’activité.

 

Contraintes administratives de l'agent immobilier indépendant

 

Comment obtenir l'attestation professionnelle ?

 

Le négociateur en immobilier ou mandataire immobilier indépendant, rattaché à un réseau, s'appuie sur la notoriété et l'expertise du réseau qu'il représente dans sa ville. Le principe est simple : SAFTI vous mandate pour réaliser des transactions immobilières en son nom et vous accompagne à chaque démarche.

 

En fait, les mandataires immobiliers indépendants travaillent sous le couvert de la carte professionnelle SAFTI (carte T) et sont rémunérés selon le niveau de palier atteint. Un contrat de partenariat illimité lie donc les mandataires et leur réseau et leur permet d'exercer en toute légalité, sans avoir d'attestation professionnelle de type carte T à fournir.

 

Les réseaux tels que SAFTI accompagnent les indépendants tout au long de leurs différentes missions et leur donnent accès à un grand nombre d'outils. Les conseillers ne sont jamais seuls et bénéficient d'un accès privilégié à une hotline dédiée.

 

 

L'obligation de formation

 

Se former tout au long de sa carrière est obligatoire et régi par la loi ALUR. Les professionnels de l'immobilier on l'obligation de suivre une formation de 14 heures minimum par an, ou 42 heures au cours de 3 années consécutives d'exercice.

 

SAFTI propose à chaque nouvel agent immobilier indépendant venu une formation initiale de trois jours, un parcours d'intégration sur 3 mois et des formations complémentaires accessibles à tous ses mandataires immobiliers.

 

Les syndicats des professionnels de l’immobilier (FNAIM, SNPI, UNIS…) assurent également des sessions de formation pour leurs adhérents.

 

La FNAIM dispense des formations continues délivrées par son organisme de formation habilité, l’Ecole Supérieure de l’Immobilier (ESI). Le SNPI, de son côté, passe par sa filiale, la VHS Business School.

 

L'association AFECEI (Association Française des Établissements de Crédit et des Entreprises d'Investissement) propose des formations destinées aux responsables et aux directeurs immobiliers.

 

D'autres organismes, centrés sur l'immobilier et ses différents métiers, se concentrent plus spécifiquement sur des formations à thème pour que les professionnels puissent se spécialiser dans certains types de transactions par exemple.